Archives du mot-clé science

L’échelle des drogues, Elsevier / The Lancet

Lancet drug general
Échelle générale des vingt drogues évaluées. La drogue causant le plus de dégâts physiques et de dépendance est l’héroïne. Celle causant le moins de dégâts physiques est le qat et celles occasionnant le moins de dépendance sont les nitrites d’alkyle et les stéroïdes anaboliques.

Les schémas présentent les résultats de l’article scientifique « Development of a rational scale to assess the harm of drugs of potential misuse » (développement d’une échelle rationnelle pour évaluer la dangerosité des drogues suite à un mauvais usage potentiel) publié en 2007 dans le journal Elsevier (et également publié par The Lancet).

Vingt drogues, dont cinq légales aux État-Unis, ont été évaluées par deux groupes d’experts selon neuf critères. Chaque critère est présenté sur une échelle arbitraire allant de 0 à 3.

Les cinq drogues légales sont :

  • l’alcool
  • le tabac
  • le qat (feuille mâchée dans la Corne de l’Afrique et au Yémen, voir mon article-anecdote à ce sujet)
  • les solvants (comme ceux que l’on trouve dans les colles)
  • les nitrites d’alkyle, utilisés dans les poppers notamment comme aphrodisiaques

On notera leur dangerosité par rapport à celle d’autres drogues (illégales celles-ci). Les cas de l’alcool et du tabac sont notamment intéressants, surtout par rapport à des substances comme le cannabis, l’ecstasy ou le LSD.

(Les schémas sont de moi et sont basés sur ce tableau)

Lancet drug physical
Échelle des dégâts. Le critère « intraveineuse ? » indique si la drogue a un fort potentiel ou non lors de l’injection par intraveineuse. La drogue causant le plus de dégâts chroniques est le tabac, celles en engendrant le moins sont les nitrites d’alkyles, celle causant le plus de dégâts aigus est l’héroïne et celle en générant le moins est le qat.
Lancet drug dependence
Échelle de la dépendance. La substance occasionnant le plus de dépendance (physique ou psychologique) est l’héroïne. Celles causant le moins de dépendance physique sont les solvants et celles générant le moins de dépendance psychologique sont les nitrites d’alkyle.
Lancet drug social
Échelle des dégâts sociaux. La drogue causant le plus de dégâts sociaux (au sens strict) est l’héroïne, celles en occasionnant le moins sont les nitrites d’alkyle, celles procurant le plus d’ivresse sont les barbiturates et celle en générant le moins est le qat.