Archives du mot-clé 143Band

143Band, les fiancés de la chanson et du rap afghan

143 Band at Jawanan studio mod
143Band en featuring de la chanson « Bad Treatment » de Dehli Sultanate & Begum X (studios de la radio afghane Jawanan)

Lui s’appelle Diverse, de son vrai nom Ahmad. Elle s’appelle Paradise, de son vrai nom… Paradise, même si “sur ma carte d’identité et mon passeport il y a un autre nom, parce qu’en Iran à l’époque les noms anglais n’étaient pas acceptés”. Tous les deux sont des Afghans nés en Iran, où ils ont grandi. Leur amour pour la musique s’est manifesté dès l’enfance : “nous chantions à l’école, ainsi que pour les amis et la famille”. Ils ne se connaissaient pas encore quand ils ont déménagé à Herat, une grande ville conservatrice de l’ouest afghan, d’où leurs familles sont originaires. C’est là qu’ils se sont rencontrés, en 2008, et qu’ils ont décidé de former le groupe. Ils sont alors tombés amoureux et se sont fiancés en 2010. Des raisons de sécurité les ont ensuite poussé à quitter Herat pour le Tadjikistan voisin, un pays de langue persane tout comme l’Afghanistan. Ils résident aujourd’hui à Kaboul, la capitale afghane.

Alors que Paradise travaille comme mannequin et actrice dans des courts-métrages, Diverse est ingénieur en télécommunications. Il est diplômé d’informatique de l’université d’Herat, où il a enseigné pendant deux ans.

Le nom du groupe ? “On s’ADORE l’un l’autre !!! Donc c’est 1 ou I, 4 pour LOVE, et 3 pour YOU !!! Et on veut que tous ceux qui écoutent nos chansons et nous soutiennent sachent qu’on aime nos fans !!! C’est pour ça qu’on est 143Band.”

Les styles de 143Band sont très divers, « la pop, le hip-hop et le R&B » étant les principaux. « Nous aimons tous les styles de musique […] et nous voulons aussi nous démarquer des autres musiciens afghans ». Mais leurs chansons peuvent aussi se classer selon deux autres catégories : les morceaux qui décrivent les difficultés des Afghans et ceux qui parlent d’amour et de choses de la vie quotidienne.

Paradise est probablement la première rappeuse femme du pays et elle reconnaît que c’est un statut dangereux. “Pour être honnête je joue avec ma vie, mais c’est ce que j’ai choisi et j’aime ma carrière. Je fais de mon mieux pour que le monde entier entende mon cri, en allant sur scène dans plusieurs pays. En chantant je raconte l’histoire des autres Afghanes, les problèmes sociaux et ceux des enfants et des jeunes”. Pour les deux fiancés, la vie à Kaboul est très difficile : tous deux ont subi menaces et agressions. “Je reste tout le temps à la maison, soupire Paradise. S’il faut sortir, je mets des lunettes de soleil et je prends le taxi, comme ça personne ne me reconnaît. Les gens n’acceptent pas que je sois une femme qui chante”.

Nalestan نالستان (Terre de lamentations) — sous-titres français/dari — rap féminin afghan from Victoria Castro on Vimeo.

« Nalestan a été enregistré et tourné en Afghanistan. Je voulais prouver à tous que je vis dans ce pays, et que malgré cela je n’ai pas peur de lever ma voix pour dire au monde entier qu’il y a une femme afghane qui souffre, mais qui se bat pour nos droits. »

« Range Eshgh a été enregistré au Tadjikistan. Nous avons beaucoup d’idées de clips. Mais nous vivons dans un pays où tourner des vidéos n’est ni autorisé ni sûr, surtout pour les femmes. C’est pour ça que nous avons arrêté de faire des clips, bien qu’on continue à chanter. Peut-être qu’un jour on ira tourner des vidéos hors d’Afghanistan, avant de rentrer. »

On a quelques nouveaux morceaux mais malheureusement personne ne nous aide financièrement. On fait tout ça tout seuls.

Les fiancés sont “fiers de présenter au monde la musique afghane et en particulier le hip-hop afghan.Ils ont déjà donné des concerts au Tadjikistan, où ils ont habité, mais aussi au Brésil à l’occasion du festival FLUPP. Le groupe aussi travaillé avec le couple indien Dehli Sultanate & Begum X ainsi qu’avec de célèbres artistes afghans comme Aryana Sayeed ou Shafiq Mureed. 143Band cherche maintenant une nouvelle opportunité de se produire à l’étranger. C’est notre plus grand rêve, et, on l’espère, il se réalisera”.

Des recettes pour le succès, Paradise en connaît une : “je chante avec mon fiancé. En couple on a bien plus d’énergie pour chanter”.

YouTube : https://www.youtube.com/user/143BandMusic/videos
Soundcloud : https://soundcloud.com/143bandmusic
Facebook : https://www.facebook.com/143Band
Twitter : https://twitter.com/143bandmusic
Instagram : http://instagram.com/143Bandmusic